DécollageJean-Luc

Comment un planeur décolle-t-il ?

Il existe trois méthodes pour permettre au planeur de voler de ses propres ailes.

Remorquage

Dans notre club, celle employée est le remorquage. L’avion remorqueur tracte le planeur au moyen d’un câble et le dirige vers une ascendance. Parvenu  à une hauteur d’environ 500 m, le pilote du planeur largue alors volontairement le câble et vole ensuite par ses propres moyens en exploitant les « pompes » (ascendances)!


Principe du remorquage Plus léger, le planeur décolle toujours avant l’avion remorqueur

Treuillage

discus-glider-towing

Une autre méthode, de plus en plus utilisée car très économique, est celle du treuillage. Elle consiste à faire décoller le planeur à la manière d’un cerf-volant. Un treuil à l’autre extrémité de piste enroule rapidement le cable auquel est accroché le planeur,  permettant ainsi une mise en l’air en l’espace de 30 secondes. L’angle de montée est toujours très spectaculaire



Principe du treuillage
Principe du treuillage

Autonome

Par ailleurs, certains planeurs peuvent décoller de façon autonome grâce à un dispositif d’envol incorporé, sous forme de moteur rétractable à l’intérieur du fuselage pour les machines les plus modernes. Une fois arrivé à l’altitude voulue, le pilote coupe le moteur et replie l’hélice dans le fuselage. Visuellement plus rien ne le différentie d’un planeur classique.

 

Monoplace à dispositif d’envol incorporé