COMMANDES ET INSTRUMENTSadmin

Les commandes

Pour voler, les pilotes de planeur disposent de plusieurs commandes :


cockpit_duo


-Le manche, lorsqu’on le dirige  vers l’avant ou l’arrière, permet de faire piquer ou cabrer le planeur, en agissant sur la gouverne de profondeur. Lorsqu’il est déplacé vers la gauche ou vers la droite, il actionne les ailerons et permet d’incliner l’appareil pour une mise en virage à gauche ou à droite.

Les palonniers sont des pédales utilisées simultanément avec le manche pour effectuer une mise en virage et corriger les phénomènes de dérapages.

La poignée bleue sert à déployer les aérofreins des ailes pour augmenter le taux de descente, utile en particulier lors de l’atterrissage.

La poignée jaune sert à larguer le câble de remorquage

La poignée noire permet de rentrer ou sortir le train d’atterrissage lorsque celui çi est escamotable

La poignée verte « dite compensateur » permet de limiter les efforts sur le manche pour agir sur la gouverne de profondeur.


Vos premières leçons de pilotage (vidéo de formation)

Les instruments de vol

Le tableau de bord comporte divers instruments qui indiquent au pilote les paramètres de vol à chaque instant :


Tableau de bord d'un planeur Photo détaillée d’un tableau de bord

1Un FLARM : système électronique de détection des autres planeurs.

2Un anémomètre (ou badin) : il indique la vitesse du planeur, en kilomètres/heure

4Un calculateur/intégrateur : celui-ci donne en temps réel tout un ensemble de paramètres de vol tels que la vitesse moyennes des ascendances rencontrées, la finesse actuelle, l’altitude.

3Un variomètre : cet instrument indique au pilote la vitesse verticale (en m/s) du planeur, et par la même occasion la puissance de l’ascendance rencontrée.

5Un altimètre : pour mesurer l’altitude de l’appareil (en mètres)

6 Le compas : il s’agit d’une boussole qui indique le cap magnétique du planeur lorsqu’il vole en ligne droite.

7La radio : pour communiquer avec les autres planeurs, les contrôleurs, les personnes en piste.

8– Beaucoup plus simples mais tout aussi utiles, une simple bille mobile dans un manchon de verre et un fil de laine sur la verrière indiquent les éventuels dérapages que le pilote corrigera pour maintenir un vol symétrique, garant de sécurité et d’optimisation des performances.

Maintenir bille et fil de laine "au centre" attestent d'un pilotage fin

Fil de laine indiquant un vent relatif à droite, bille à droite: Vol « dérapé » !

De nos jours, beaucoup de pilotes utilisent des systèmes de navigation par satellites GPS, qui leur permet de connaître leur position, la direction à prendre lors de circuits mais également d’autres paramètres du vol. Mais il ne remplace pas la bonne vieille carte qui reste l’accessoire n°1 en navigation !

Par ailleurs, nombreux sont aujourd’hui les planeurs équipés du système d’alerte anti-collision FLARM qui indique au pilote la position des autres planeurs aux alentours, équipés du même système. Certains appareils sont également équipés d’un transpondeur qui permet aux contrôleurs aériens de visualiser leur position sur leurs écrans radar.


Vol en formation Le vol en formation : Sensations et souvenirs inoubliables !
Merci à http://planeur.atlantique.free.fr pour ces explications